bandeautemoignage2

Google
-Violences sans frontières contre les femmes
Selon les sources fiables, une femme sur trois a été forcé à un acte sexuel ou une violence dans sa vie.
Depuis les révélations tardives d'un grand nombre d'abus dans les milieux du cinéma, de la mode, de l'art ... beaucoup de personnages éminents ont été mis en cause pour des relations forcées et des viols. En fait, c'est dans toute la société de tous les pays que la femme est victime de prédation sexuelle et de violences allant de l'attouchement non consenti au meurtre.
La violence domestique
Selon les chiffres recueillis par l'OMS, elle est aux premiers rangs des causes de la mort prématurée ou de l'atteinte à la santé des femmes entre 16 et 44 ans. Cela signifie que cette violence fait plus que le cancer, la malaria ou les accidents de la route dont les chiffres sont scrutés chaque jour. Selon l'ONU, on constate les chiffres suivants :
Abus de la part d'un conjoint ou ex-conjoint :
Grande Bretagne 30%
En Jordanie occidentale, ; de 52%
au Nicaragua de 28%
au Bangladesh de 47%
au Canada e 29%
dans le Sud et le Sud-est de l'Anatolie (Turquie) de 58%
en Australie 23%
au Cambodge de 16% (3).
en Suisse 20%
Viols et assassinats
La violence psychique accompagne toujours la violence physique et ces femmes victimes ont eu plus d'une fois peur d'y laisser la vie.
C'est ainsi que 70% des femmes assassinées, l'ont été par un compagnon de leur vie ou un proche.
En Russie, 14.000 femmes ont été tuées par leur partenaire ou un proche en 1999.
Les viols sont souvent suivis d'un meurtre.
Aux Etats-Unis, 700.000 femmes sont violées ou victimes de violences sexuelles : 14,8% de ces femmes ont moins de 17 ans.
En France, entre 50.000 et 90.000 femmes ont été violées. Beaucoup n'ont pas dénoncé leur viol.
Les enfants sont aussi dans ce triste palmarès.
En Suisse, entre 16 et 17 ans, près de 20% des filles ont été victimes de la prédation sexuelle.
Au Pérou des adolescentes entre 12 et 16 ans tombent enceintes par suite d'une relation imposée par un proche dans 90% des cas.
Les pratiques prétendues culturelles ou religieuses
Elles autorisent ce qui reste une violation des droits humains dans certains pays.
-130 millions de femmes dans le monde ont subi une mutilation génitale.
-2 millions de femmes et fillettes subissent chaque année cette mutilation
-15.000 femmes sont assassinées à cause de la dot. L'incende de la cuisine maquille ce crime en accident.
Au Bangladesh, les femmes subissent des agresions à l'acide et sont défigurées ou meurent : En 2002, 315 attaques sont comptabilisées.
Les avortements sur des femmes et de fillettes causent un déficit de plus de 60 millions de femmes dans le monde suite à des avortements sélectifs par genre. La norme biologique de 100:103 est ramenée à 100 :119 Dans le dernier recensement chinois.
Crimes d'honneur perpétrés par des proches
Au Pakistan, chaque année, plus de 1000 femmes sont tuées au nom de l'honneur.
En Turquie, chaque année, environ 200 femmes et fillettes sont victimes de ces crimes.
Pour la Jordanie, on estime à 23 femmes par année le nombre de victimes de ces crimes.
La traite des femmes.
Chaque année, environ 4 millions de femmes et de fillettes sont vendues pour le mariage, la prostitution ou l'esclavage :
Plus de 200.000 femmes du Bangladesh ont été vendues entre 1990 et 1997.
Entre 5000 et 7000 Népalaises ont été emmenées illégalement vers l'Inde.
En Belgique entre 10 et 15 % des prostituées ont été contraintes d'exercer cette activité après avoir été forcées de quitter leur pays natal. Elles proviennent principalement de l'Europe centrale et orientale, de la Colombie, du Nigeria et du Pérou.
Pour la Suisse, on estime qu'entre 1500 et 3000 femmes par années sont emmenées en France par des trafiquants d'êtres humains.
Les statistiques de la Commission européenne et de l'OSCE parlent de 120.000 à 500.000 femmes qui seraient victimes de la traite chaque année depuis les pays de l'Europe centrale et orientale vers l'Europe occidentale.
Le HIV/SIDA comme conséquence de la violence faite aux femmes
Plus de la moitié des nouveaux cas de séropositivité concerne des jeunes gens âgés de 15 à 24 ans, et plus de 60% d'entre eux sont des femmes. Une étude effectuée en Tanzanie en 2001 a révélé que les femmes séropositives sont 2,5 fois plus souvent des victimes de violence de leurs partenaires que les femmes séronégatives.
Les viols de guerre
Au Rwanda, on évalue à environ un demi-million les femmes qui ont été violées durant le génocide de 1994.
En Bosnie, 20.000 à 50.000 femmes ont été violées durant les cinq premiers mois de la guerre en 1992

Au sud de la province du Kivu en République démocratique du Congo, 5000 femmes ont été violées entre octobre 2002 et février 2003. soit une moyenne de 40 par jour.
Le Congolese Rally for Democracy et d'autres groupes alliés comme les rebelles Hutus et les Mai Mai ont violé, durant le conflit à l'Est du Congo, des milliers de femmes de toutes origines ethniques. Les conséquences sanitaires des ces actes ont été énormes : beaucoup de ces femmes sont mortes des suites de leurs agressions et un nombre indéterminé de ces femmes ont contracté le virus du HIV/SIDA.
Aux USA, lors d'une enquête effectuées en 2003, 23% des jeunes lesbiennes ont rapporté avoir été l'objet de tentatives de viol de la part de leurs camarades d'école. 50% d'entre elles ont été harcelées sexuellement .

Sources; https://www.unwomen.org/fr/what-we-do/ending-violence-against-women/facts-and-figures ; et organisations d'état